Dans le contexte actuel, recruter le bon talent est un enjeu fondamental pour les entreprises. Un bon talent ça ne signifie pas seulement un candidat qui possède toutes les caractéristiques nécessaires pour assumer la charge du point de vue des années d’expérience, des connaissance techniques et des formations. En fait, pour que le recrutement du candidat bénéficie l’entreprise autant qu’elle l’espère, le talent doit matcher aussi avec sa culture et avec les autres collaborateurs.  À ce point, ce sont les caractéristiques comportementales du candidat qui deviennent fondamentales, appelées d’une autre façon ce sont les « Soft Skills ».

Comme on peut définir les Soft Skills ? Pour quoi elles sont importantes pour le poste et l’entreprise ? Comment les détecter ? Nos réponses dans l’article.

« Soft Skills » : de quoi il s’agit ?

Par opposition aux hard skills, c’est à dire les compétences techniques de l’individu telles que la connaissance d’un logiciel, et en général toutes les connaissances d’un candidat qui ont été validés à travers de formations, les soft skills désignent des qualités innées relatives à la personnalité de chacun. Ces softs skills peuvent bien sûr être acquises mais c’est surtout avec l’expérience et le temps que on peut les acquérir, quoique le contexte où on travaille peut toujours avoir son importance.

En fait il s’agit de capacités comme l’aisance relationnelle, l’intelligence émotionnelle, la capacité d’autonomie, l’esprit d’équipe, etc. que le candidat peut avoir dès sa naissance ou peut avoir développées à travers des expériences de vie comme des voyages à l’étranger, la pratique d’un sport ou l’appartenance à une association par exemple.

Pourquoi elles sont si importantes au moment d’embaucher un candidat ?

À formation et expérience égales, les soft skills sont déterminantes lorsqu’on embauche un candidat. Selon l’étude « le recrutement 2017 » réalisé par HelloWork plus de 99% de recruteurs seraient inflexibles quant aux soft skills des candidats, alors que on tombe au 45% quant aux exigences liées à la formation.

Les soft skills d’un candidat sont très importantes parce qu’elles peuvent favoriser et déterminer la réussite d’un candidat au sein du poste proposé par l’entreprise.  Un commercial devra par exemple être à l’aise dans la communication, avoir des compétences de négociation et bien gérer le stress. Ou alors si votre entreprise travaille beaucoup à l’international et plusieurs de vos collaborateurs sont étrangers, est-ce que le candidat est ouvert d’esprit et possède des capacités d’adaptation ?  

Toutefois, ces compétences ne sont malheureusement pas détectables uniquement à travers le CV du candidat et pour certaines d’entre elles, elles peuvent être biaisés lors de l’entretien physique.   Quels outils peuvent donc nous venir en aide pour faire le bon choix dans nos recrutements ?

Les entretiens vidéo

L’entretien vidéo peut être un excellent moyen pour tester les capacités du candidat au niveau de sa communication à l’oral. La capacité à bien s’exprimer et d’être à l’aise à l’oral est fondamental pour des postes de commercial ou de support client. De plus, à travers de ce médium vous pourrez tester aussi, par exemple, le niveau en langues étrangères si cette compétence est requise pour le poste.

La vidéo du candidat vous permet également d’observer son attitude, sa gestuelle et d’analyser sa communication non verbale. Vous pourrez ainsi apprécier si le candidat paraît sincère, enthousiaste, … ou si sa gestuelle dénote un niveau de stress élevé.

Nos outils GestMax et AD-Men intègrent grâce à un partenariat avec Itwapp un outil d’entretien vidéo différé. De cette façon vous pouvez envoyer des questions aux candidats et recevoir leurs réponses vidéo directement dans votre logiciel de recrutement et obtenir ainsi une short list de candidats à faire passer en entretien physique.

L’entretien vidéo différé avec Itwapp

Le test de recrutement

Un autre outil que vous permet d’évaluer les soft skills des candidats sont les tests de recrutement. Il existe plusieurs types de test pour évaluer le savoir-faire du candidat. En fait, vous pouvez tester par exemple ses aptitudes logiques à travers un test psychotechnique, son comportement professionnel à travers un test de la personnalité, ou bien ses mécanismes d’acquisition de connaissance à travers un test d’aptitudes cognitives.

Grâce à ces tests vous pouvez réduire la marge d’erreur dans vos embauches, confirmer au moins la première impression et établir une base de conversation lors de vos entretiens physiques. En plus, des tests de recrutement prédictif pourront vous faire gagner du temps dans l’analyse de vos candidats, d’autant plus que vous pouvez les transmettre aux candidats et recevoir les résultats directement dans vos logiciels Inasoft grâce à notre partenariat avec AssessFirst.

AssessFirs: test d’évalution des candidats

En bref…

L’évaluation des soft skills du candidat représente un enjeu pour les entreprises qui ne peuvent absolument pas se tromper dans leurs recrutements. Aujourd’hui, des outils comme les entretiens vidéo ou l’e-assessment vous facilitent la tâche en vous permettant de vous faire une idée assez précise des tendances comportementales du candidat avant même de le convoquer en entretien, et ce tout en centralisant les informations à l’intérieur du même outil. Détecter les meilleurs talents devient alors plus facile si vous vous entourez des outils efficients.